Introduction à l'Antenne Clinique

Les psychoses

Cette année nous vous introduirons à la clinique et aux concepts de la psychanalyse d’aujourd’hui à partir de la question des psychoses, centrale dans notre pratique et dans notre expérience.

Le premier objectif, louable, du DSM, qui constitue aujourd’hui une référence pour les diagnostics dans la psychiatrie actuelle, était de constituer un langage commun à une époque de babélisation de la clinique aux Etats-Unis. Mais cette intention s’est traduite, au fil des années, par une définition toujours plus comportementaliste de la clinique : de ce fait, la notion de psychose tend aujourd’hui à se dissoudre dans de multiples entités comportementales, voire à disparaître (comme certains le pensent concernant la psychose infantile).

La psychanalyse, elle, a constitué une clinique du sujet, clinique sous transfert.

Freud trace une opposition fondatrice entre psychoses, névroses, perversions. Il est amené, dans les psychoses et en s’inspirant de la clinique psychiatrique classique, à dégager une opposition fondamentale entre paranoïa et schizophrénie, puis à approfondir la notion de mélancolie-manie.

Lacan a repris ce fil en le fondant dans la structure ; dans son dernier enseignement, il a infléchi et complété cette approche en faisant des psychoses un cas particulier de nouage par le sujet des registres du réel, du symbolique et de l’imaginaire, amenant à une clinique plus continuiste.

Cette approche a conduit Jacques-Alain Miller à proposer un nouveau syntagme, celui de « psychose ordinaire », qui fait l’objet de nombreuses recherches dans l’Ecole de la Cause Freudienne.

Nous retracerons, à partir de l’ensemble de ces recherches, les fondements et l’évolution de la théorie et de la clinique psychanalytiques des psychoses.

Enseignement optionnel :